Henry d’Angleterre et Meghan Markle ont rompu les relations avec quatre tabloïds dans une lettre difficile !

Les ducs de Sussex annoncent qu’ils ne répondront pas à ces médias qui selon eux « ont détruit la vie de nombreuses personnes »

Le prince Henry et sa femme, Meghan Markle, en octobre dernier à Londres.

Le prince Henry et sa femme, Meghan Markle, en octobre dernier à Londres. 

Meghan Markle et le prince Harry ont rompu les liens avec quatre grands tabloïds britanniques dans une lettre sans précédent. Les ducs qui ont déménagé à Los Angeles avec leur fils Archie en mars se disent totalement en désaccord avec le « style de présentation des nouvelles » du Sun, du Daily Mail, du Mirror et de l’Express, qui selon eux « ont fait naufrage » la vie de nombreuses personnes. « Leur nouvelle politique médiatique signifie qu’ils ne répondront à aucune demande de ces quatre médias. Le couple affirme qu’il ne s’agit pas d’une » politique générale pour tous les médias « . La lettre arrive à la veille de la première audience du procès de Meghan contre Associated Newspapers, rédacteur en chef de Mail on Sunday qui se tiendra cette semaine dans les tribunaux britanniques.

Dimanche, la duchesse de Sussex a poursuivi le Mail pour avoir publié des extraits d’une lettre « privée et confidentielle » envoyée à son père en août 2018, trois mois après son mariage avec le prince Harry. « Il est extrêmement inquiétant qu’une partie influente des médias, depuis de nombreuses années, essaie de s’isoler de la responsabilité de ce qu’ils disent ou impriment, même lorsqu’ils savent que c’est déformé, faux ou envahissant au-delà de la raison », dit le couple dans la lettre rendue publique ces dernières heures : « Quand le pouvoir est apprécié sans responsabilité, la confiance que nous plaçons tous dans cette industrie si nécessaire est dégradée. » Et ils ajoutent: « Le duc et la duchesse de Sussex ont vu des gens qu’ils connaissent, ainsi que des étrangers, voir leur vie complètement brisée sans raison valable, à part le fait que les ragots augmentent les revenus publicitaires ».

Meghan et Harry affirment que leur nouvelle politique médiatique « n’essaie pas d’éviter les critiques ». « Il ne s’agit pas d’empêcher la conversation publique ou de censurer des informations exactes. Les médias ont parfaitement le droit de dénoncer mais ne peuvent pas se fier aux mensonges. Cette décision n’affecte donc pas les autres médias », écrivent-ils.

Peu de temps après avoir annoncé leur décision de démissionner en tant que membres principaux de la famille royale en janvier, les ducs de Sussex ont déjà révélé leur décision d’adopter des changements à cet égard. »Le duc et la duchesse ont choisi de réviser leur politique médiatique pour refléter à la fois leur prochain changement en tant que membres de la famille royale avec une indépendance financière, et leur désir de remodeler et d’élargir l’accès à leur travail « , ont-ils déclaré à l’époque. Couper avec ces quatre médias semble être la première étape.

Les fils de Diana du Pays de Galles ont toujours été très critiques à l’égard des tabloïds britanniques. Dans une interview accordée à l’occasion du 20e anniversaire de la mort de leur mère, ils ont souligné que les paparazzis étaient responsables de la mort de leur mère et de la pression avec laquelle elle a vécu une bonne partie de sa vie.

Harry a poursuivi ces critiques après l’annonce de ses fiançailles avec Meghan Markle. À son avis, la duchesse a été victime de ce secteur de la presse pour cette raison et dans un événement sans précédent, Markle a engagé une procédure judiciaire contre les médias qui a publié une lettre privée envoyée à son père. Certains amis du couple, comme l’acteur George Clooney, ont également dénoncé le harcèlement dont Markle était victime pendant sa grossesse et ont appelé au calme.

L’annonce des ducs de Sussex intervient quelques heures avant que Markle ne propose sa première interview à la télévision américaine concernant son nouveau travail d’actrice.